Erreurs à ne pas faire

Cette page référence les erreurs qui ont été faites ainsi que des conseils pour ne plus qu'elles se reproduisent !

Boucle de masse

Le problème de boucle de masse apparait lorsque le courant dans la masse d'une carte à le choix entre plusieurs câbles pour aller vers un point. Typiquement sur le schéma, on voit que les cartes sont alimentées par la carte alim et qu'elles communiquent ensembles via un bus I²C qui a aussi une masse.

Ainsi comme la masse puissance (moteurs, servos, …) et la masse des microcontrôleurs est commune sur la carte (plan de masse non disjoint), le courant de puissance à le choix pour aller vers la carte alim soit de passer par la masse d'alim, soit par la masse I²C puis de revenir à la carte alim par une masse puissance de la carte d'à côté. Le problème ici est que la masse de la nappe I²C n'est pas faite pour recevoir de gros courants (diamètre du conducteur faible), et que de plus elle transporte des signaux de communication qui sont sensibles aux perturbations électromagnétiques que ces forts courants engendrent.

Nous avons eu ce problème-là en 2015, où lors de fort pics de courant, l'I²C se met en erreur et n'est plus utilisable.

Pour se protéger de cela, il faut utiliser des isolateurs ou optocoupleurs afin que le courant passe forcément par le chemin que nous avons décidé.

Les isolateurs permettent de faire passer des données sans partager la masse. En isolant l'I²C, la masse qui viendra de la nappe ne sera pas raccordée au plan de masse de la carte. Ainsi la puissance ne peut partir que par le conducteur d'alimentation !

Résistance i2C

Les pullups du bus i2c sont à déterminer soit par le calcul soit en regardant à l'oscillo que les front ne soit pas trop arrondis. La doc de la norme I2C de NXP ou l'article wikipedia peuvent aider.